La Grande Barrière de corail abîmée par les rejets agricoles dès le début du XXe siècle

Les rejets agricoles ont commencé à dégrader la Grande Barrière de corail dès les années 1920. En effet « à partir des années 1920, les européens installés en Australie ont développé l’agriculture intensive à proximité des rivières se jetant dans les récifs tout en multipliant par 20 les rejets d’eaux usées agricoles. Les événements comme les cyclones endommagent les coraux, mais le supplément de nutriments issus de l’agriculture favorise le développement du varech qui empêche la régénération des coraux », rapporte le New Scientist, citant un chercheur de l’université du Queensland. En effectuant une sorte d’autopsie sur 3 récifs différents, ils ont constaté la mort de deux récifs coralliens datant des années 1950 tandis qu’un autre avait pu se régénérer grâce à d’autres coraux. La surveillance des coraux débuté seulement à partir des années 1980 en Australie.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article