Grain de riz dans le mécanisme climatique

L’augmentation du dioxyde de carbone dans l’atmosphère entraine une augmentation des émissions de méthane par les rizières. Les chercheurs ont mesuré l’effet de l’augmentation des gaz à effet de serre et des températures sur les rizières en Asie et en Amérique, en effet dans ces dernières des microorganismes absorbent le CO2 qui est alors transformé en méthane avant d’être rejeté dans l’air, rapporte le site Science Daily le 19 octobre. « Prises ensemble, les concentration de CO2 et l’augmentation des températures prévues pour la fin du siècle doubleront les émissions de méthane par kilogramme de riz produit », estime l’un des auteurs de l’étude, le professeur Chris van Kessel de l’Université de Californie. Le riz est la seconde culture au monde.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • jipebe29

    Bizarre, bizarre
    Je ne vois pas en quoi l’augmentation du taux de CO2 (dont la part anthropique est estimées à moins de 4%) pourrait faire dégazer du méthane par les rizières. Quant à Tglobale, elle est stable depuis 16 ans, malgré une augmentation linéaire du taux de CO2 troposphérique, et donc son influence supposée est nulle…

    Tout cet article me semble dont assez bizarre et guère logique…

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article