Une battue aux blaireaux aura bien lieu en Angleterre

Le Badger Trust (la fondation pour les blaireaux) vient de perdre en appel contre le gouvernement Britannique qui se prépare à abattre des milliers de blaireaux sauvages afin de réduire les risques de transmission de la tuberculose aux bovins.

L’année dernière, 26 000 bovins ont dû être euthanasié en Angleterre après avoir été infectés par la tuberculose, ce qui a coûté au gouvernement britannique plus de 91 millions de livres. La tuberculose est transmise du blaireau aux bovins par l’urine des premiers quand elle contamine l’herbe que mangent les second. En autorisant des battues sélectives de près de 7 000 blaireaux par an pendant 4 ans, le gouvernement pense réduire les risques d’infection pour les bovins, leur vaccination étant interdite par la législation européenne.

Les blaireaux étant protégés par le Protection of Badger Act de 1992, la cour de justice devait statuer sur la légalité de la proposition et non sur sa technicité. Selon BBC News, la décision de la cour ne remet pas en cause certaines études scientifiques qui montrent que les battues n’auront que peu d’impact sur le nombre d’infections annuelles. Pour Jeff Hayden, porte-parole du Badger Trust, « la majorité des scientifiques indépendants pensent que les battues n’auront que peu de chance d’aboutir à des résultats probants. La décision de justice n’a pas changé les faits scientifiques ».

Avec la décision de justice favorable au gouvernement, les battues devraient débuter dans quelques semaines.

Ecrire un commentaire

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article