Vivre près de la mer, c’est bon pour la santé

Les gens habitants près des côtes affirment plus souvent être en bonne santé que ceux qui résident dans les terres. C’est ce qui ressort d’une analyse des données d’une enquête de santé publique sur les Britanniques de 2001 conduit par le centre sur la santé et l’environnement de l’université d’Exeter, rapporte le site ScienceDaily le 16 juillet. Près de 48 millions de personnes ont répondu à cette étude. A critère d’âge, de sexe, de revenus et d’éducation équivalent, les personnes qui habitent au bord de la mer répondent qu’ils se sentent en bonne santé plus couramment que les autres. A proximité de la mer, les personnes se relaxent plus que lorsqu’elles font un tour dans un parc, à la campagne ou en forêt. Même si l’écart est faible, cela peut représenter des économies substantielles en terme des coûts de santé. Le docteur Ben Wheeler, qui a conduit cette étude, estime que « nous savions qu’aller à la plage procure du bon temps, mais là nous mettons en évidence la manière dont passer du temps sur la côte affecte la santé et le bien-être. Notre étude suggère, sans le prouver les liens de causalité, qu’il existe une relation positive entre la mer et la santé. Il faut voir quels éléments positifs du littoral peuvent être reproduits et transférés ailleurs. »

Ecrire un commentaire

Marin des glaces, épisode 4 : des phoques, des manchots Adélie, des pétrels géants, des hommes et des souvenirs d’explorateurs

Lire l'article