Un groupe de distribution australien accusé de détruire un habitat de koalas

Harvey Norman, grand groupe de distribution en Australie, est accusé de vendre des revêtements de sol fabriqués à partir de bois naturels provenant de la Nouvelle-Galles du Sud, où habitent des koalas menacés d’extinction. C’est en tout cas ce que révèle l’enquête menée par des militants écologistes de l’ONG Markets For Change, rapporte The Sydney Morning Herald.

«Harvey Norman affirme que ses produits proviennent des ressources renouvelables et durables » tandis que le rapport de Markets For Change révèle «qu’ ils contribuent à la destruction des forêts de l’Australie et à celle de l’habitat essentiel du koala ». De plus, le rapport établit clairement les liens entre «cet habitat des koalas en voie de disparition, les compagnies d’exploitation forestière, et le plus grand distributeur australien de meubles et de produits électroniques, Harvey Norman». Louise Morris militante de Markets for change a déclaré que le groupe Harvey Norman a une occasion unique de faire preuve de leadership : «Il est tout à fait logique, aussi bien au niveau environnemental qu’économique, que le groupe de distribution Harvey Norman devienne vraiment durable et responsable en mettant en œuvre des pratiques publicitaires qui ne trompent plus les clients sur la véritable origine des produits qu’ils achètent. »

Le rapport indique par ailleurs, en se basant sur les chiffres de l’Australian Foundation Koala, qu’il ne resterait plus que 43.000 koalas à l’état sauvage.

Ecrire un commentaire

Bangkok : elles tentent d'embarquer avec des animaux sauvages plein leurs bagages

Lire l'article