Des coléoptères qui polluent

En Amérique du Nord, la présence de scolytes – des insectes qui sont souvent fatals aux arbres – semble altérer la qualité de l’air. Des chercheurs ont ainsi observé que les gaz rejetés par des pins infectés par les scolytes contenaient de 5 à 20 fois plus de composés organiques volatils, rapporte le site ScienceDaily le 23 mai. Ces derniers peuvent être le produit de la combustion de combustibles fossiles. Mais dans le cas des échantillons d’air prélevés en forêts, les scientifiques pensent que cette libération de gaz polluant et toxique serait du au fait que les coléoptères percent les troncs des arbres à des endroits où sont normalement emprisonnées ces substances. « Je m’intéresse aux gaz produits par les particules fines comme elles contribuent au changement climatique et constituent une menace pour la santé. Je regarde comment elles se forment quelles sont les sources d’émissions, mais on ne sait pas encore mesurer les rejets. Pour moi, cette étude a mis en lumière une source d’émission auquel nous ne pensions pas auparavant. Ainsi nous pourrons peut-être mieux comprendre comment les particules fines se forment dans l’atmosphère », explique la biochimiste Kara Huff Hartz qui a conduit cette étude.

Ecrire un commentaire

Plus de 200 nouvelles espèces découvertes dans la région du Mekong, selon le WWF

Lire l'article