Bilan carbone des futurs barrages d’Amazonie

Les 22 barrages hydroélectriques dont la construction est prévue au Brésil dans les 8 prochaines années, auront une empreinte carbone de 153 millions de tonnes de CO2. C’est ce qu’affirme un rapporte de l’ONG Amazon Institute of People and the Environment qui a calculé l’empreinte de leur construction. « La construction de ces barrages et leurs réservoirs va nécessiter la déforestation de 1500 km et concerner 7 réserves de préservation de l’environnement », rapporte Tierramérica le 21 mai.

Ecrire un commentaire

Brigitte Gothière de L214 : « la question animale est jugée importante par 89 % des Français et 47 % d’entre eux déclarent que leur vote peut être influencé en fonction du programme des candidats sur la condition animale »

Lire l'article