Le capitaine Watson arrêté en Allemagne et menacé d’extradition vers le Costa Rica

Le célèbre défenseur des baleines et des dauphins, fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society, a été arrêté samedi 13 mai à Francfort. Il pourrait être extradé vers le Costa Rica. Selon Sea Shepherd, la police allemande a déclaré que le mandat d’arrêt pour le capitaine Paul Watson faisait suite à une prétendue violation du trafic maritime au Costa Rica en 2002, un événement filmé dans le documentaire SharkWater. L’incident en question prit place dans les eaux guatémaltèques lorsque Sea Shepherd intercepta un navire, le Varadero, en train de pêcher illégalement des requins. Toujours selon Sea Shepherd, l’équipage du bateau aurait accusé Sea Shepherd d’avoir essayé de les tuer, alors que les documents vidéo montrent que ce n’est pas le cas. Lors des opérations de Sea Shepherd au Costa Rica, l’association mis à jour un important trafic d’ailerons de requins, comme l’a montré le film Sharkwater.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Olivier


    Ce qui est affligeant, c’est que de nombreux criminels ne sont ni arrêtés ni expulsés pour leur éviter des problèmes dans leur pays d’origine… Quand il s’agit d’innocents qui ne font qu’essayer de mener un combat difficile, sans aucun soutien ou presque, c’est plus facile évidemment…

    • Guillaume Besset

    .
    Que tous les journalistes se retrouvent alors au Costa Rica, afin de médiatiser encore plus l’action très importante de Sea Shepherd !

Produits végétariens : une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales

Lire l'article