Les radiations de Fukushima avancent dans l’océan Pacifique

Plus d’un an après le tsunami au Japon et la catastrophe de Fukushima, les résultats d’une étude révèlent la présence de radioactivité dans de minuscules organismes marins, à 300 km au large des côtes du pays. Ce sont les courants océaniques qui ont contribué à la diffusion de ces débris radioactifs. « Nous connaissons la circulation océanique à grande échelle, mais lorsque l’on se trouve en présence de polluants, cela se révèle parfois bien différent si l’on observe des zones plus petites», explique Kara Lavender Law, océanographe à la Sea Education Association. Et alors que le taux de radioactivité naturelle des océans est de l’ordre de 1-2 becquerels (Bq) par mètre cube d’eau, l’expédition scientifique de la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI) a trouvé un taux pouvant aller jusqu’à 3,900 Bq/m3 dans les zones plus proches du rivage et 325 Bq à 600 Km des côtes.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

Moselle : première sortie en public pour deux oursonnes noires au parc Sainte-Croix

Lire l'article