Les concombres de mer au secours des coraux

Selon des chercheurs de l’université de Sydney, les fèces des concombres de mer tropicaux pourraient sauver les récifs coralliens des conséquences du changement climatique. En effet, les concombres de mer (ou holothuries) seraient capable de réduire l’effet de l’acidification des océans sur la grande barrière de corail. « Quand ils ingèrent le sable, le processus naturel de digestion du concombre de mer augmente le pH de l’eau du récif lors de la défécation », précise Maria Byrne, biologiste marin. De plus, les fèces de concombre de mer libèrent du carbonate de calcium et de l’ammonium, nutriment essentiels pour la croissance du corail. Cependant, l’attrait du marché asiatique pour la consommation d’holothuries augmente la pression de pêche autour de la grande barrière de corail. « Nous avons besoin de comprendre rapidement l’impact du retrait des concombres de mer et d’autres invertébrés sur la santé du corail face à un futur incertain », ajoute Maria Byrne dans The Sydney Morning Herald.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • gfeller Hans

    protection des concombres de mers
    Autrefois, nos concombres de mer n’intéressaient personne. Ceux-ci pouvaient tranquillement participer au nettoyage du fond de nos mers. A cause de l’attrait du « fric », des personnes sans scrupules pillent les stocks, sans se soucier des risques qu’ils causent à notre terre.Je vous encourage à poursuivre votre information auprès des gens afin qu’ils puissent réagir et faire arrêter ces expoitations inutiles et néfastes à notre environnement.

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article