Un nouveau virus menace les ruminant

Le premier cas français du « virus de Schmallenberg » a été recensé dans un élevage ovin en Lorraine. Le virus qui touche les ruminants progresse en Europe du Nord. Décelé en Allemagne à l’automne dernier, il touche désormais la France et le Royaume-Uni. Les premiers symptômes ont laissé croire qu’il s’agissait de la FCO (fièvre catarrahale ovine), un virus connu et présent en Afrique, Asie et Océanie mais des analyses ont invalidé cette hypothèse, car sa présence n’a pas été décelé. Le magazine Sciences&Univers explique que le « virus de Schmallenberg » serait d’origine exotique, il se transmet par vecteur animal (moustique, tique, moucherons) et provoque des malformations fœtales, de fortes fièvres, une baisse d’appétit ainsi qu’une baisse de la production laitière. Une surveillance a été établie pour les éleveurs ayant été en contact avec des animaux atteint par ce virus.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article