L’éléphant et les abeilles

Au Kenya, plusieurs villages se servent des abeilles pour empêcher les éléphants de détruire leurs cultures. Mis au point par Lucy King, chercheure à l’université d’Oxford et récompensé cette semaine par le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le dispositif consiste à tirer un fil autour des cultures et à le relier ensuite à des ruches et à des essaims pour que lorsque le pachyderme franchit le fil, celui-ci se mette à vibrer, rapporte le Sydney Morning Herald. Dérangées, les abeilles vont ensuite se diriger vers l’éléphant, or celui-ci se révèle être extrêmement sensible aux bourdonnements des abeilles. Les travaux de Lucy King « montrent qu’en travaillant avec elle, plutôt que contre elle, la nature peut rendre d’immenses services et apporter des solutions aux problèmes que les gens rencontrent dans le monde. », a déclaré le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article