Interction des mines d’or en altitude en Colombie

Bien que depuis 2009, le code minier colombien interdise le travail minier au-delà de 3 200 mètres, des sociétés comme l’entreprise canadienne Greystar disposaient de permis d’exploitation. Mais celle-ci a retiré le mois dernier ses demandes de licence d’exploitation pour les mines d’or et d’argent, face aux problèmes environnementaux générés. Cependant, cette décision pourrait encourager l’exploitation illégale des mines, peut-on lire sur Planetark. « Cet or va être extrait par quelqu’un », déclare Cesar Diaz directeur de la Chambre minière colombienne. « Les mineurs savent où la compagnie forait », ajoute Diego Ramirez, ancien mineur. Or, les techniques minières artisanales utilisent du mercure pour séparer l’or ; elles sont très polluantes. Les environnementalistes souhaitent que les autorités appliquent un contrôle strict des aires en danger.

Ecrire un commentaire

Sur l'île grecque d'Eubée, un an après les feux, la nature renaît sur fond d'amertume

Lire l'article