La Commission Européenne rappelle à l’ordre la Suède sur la chasse aux loups

La Commission Européenne vient de rappeler jeudi 27, au travers d’une notification officielle, à la Suède que la chasse aux loups n’est pas conforme à la législation communautaire. En effet, cette année, la Suède a autorisé la chasse de 20 loups, bien que cette espèce soit protégée au niveau européen, rapporte le site d’information suédois The Local du 27 janvier. Depuis 2009, la loi suédoise prévoit de limiter la population de ce prédateur à 210 individus. La dernière chasse aux loups dans le pays remonte à 1964. Pour les autorités suédoises, la politique de gestion de ce prédateur doit être mise en place localement et l’introduction de nouveaux loups est prévue dans les années à venir. Quant à eux, les écologistes de la société suédoise pour la conservation de la nature critique ces mesures : « les autorisations de chasse accordées pour 2010 et 2011 ont affaibli la politique suédoise du loup en le rendant plus vulnérable aux maladies et à la chasse clandestine ».

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Philippe Lenain

    L’important est de réduire l’empreinte humaine…
    Il est dommage de voir un pays « civilisé » comme la Suède avoir une réaction aussi archaïque concernant les lambeaux de vie sauvage qu’elle a réussi à conserver sur son territoire.
    Avec bientôt 7 milliards d’humains à la surface de la terre, l’important est de réduire l’empreinte au sol des humains, pas de contenir le nombre de loups en les chassant. De plus, avoir recours à la chasse, une pratique qui avait son sens lorsque les tribus de chasseurs-cueilleurs cherchaient à se nourrir, est la marque de l’inconscience dans laquelle baigne l’humanité moderne…

Brigitte Gothière de L214 : « la question animale est jugée importante par 89 % des Français et 47 % d’entre eux déclarent que leur vote peut être influencé en fonction du programme des candidats sur la condition animale »

Lire l'article