Les oiseaux préfèrent batifoler dans le noir

La pollution lumineuse perturbe le comportement reproductif et sexuel des oiseaux chanteurs, annonce The Independent. Des spécialistes du Max Planck Institute for Ornithology en Allemagne ont constaté que les mâles situés non loin des lumières artificielles de la ville chantaient plus tôt dans la matinée. Les femelles, quant à elles, pondent un jour et demi plus tôt qu’à l’accoutumé. Autre changement marquant : les mâles attirent d’autres femelles que leur partenaire habituelle. Mais ce qui semble une bonne nouvelle pour ces oiseaux ne l’est pas. « Ils dorment moins et sont davantage la cible de prédateurs, affirme Dr Kempenaers.De plus, les femelles, en se fiant au chant matinal du mâle, croit déceler en lui le partenaire vigoureux qui lui donnera une progéniture de qualité. Or, il n’en est rien. »

Ecrire un commentaire

Après des années de captivité, deux bélugas redécouvrent la liberté en Islande

Lire l'article