Un milliardaire sauve le projet de la plus grande réserve marine du monde

Le milliardaire suisse, Ernesto Bertarelli, s’est engagé à sauvegarder la plus grande réserve marine du monde dans les Iles Chagos, rapporte The Independent, la réduction des dépenses de l’Etat britannique compromettant sérieusement la pérennité du projet.

La Fondation de l’homme d’affaire, ex-directeur général et président du Comité exécutif de Serono, troisième entreprise de biotechnologie au monde, contribuera à hauteur de 3,5 millions de livres sterling (4,2 millions d’euros) au financement des opérations du navire scientifique et de patrouille qui fera respecter l’interdiction de pêche. Une petite portion des ressources sera aussi dédiée à compenser la perte de revenus des licences de pêche.

Les récifs coralliens et les eaux des Chagos abritent au moins 60 espèces menacées d’extinction, y compris la tortue imbriquée, ainsi que des tortues vertes, des dauphins, des concombres de mer et différents types de coraux et de poissons-clown. La réserve marine couvre les 200 miles des eaux territoriales autour des cinquante-cinq îles de l’archipel situé dans le centre de l’océan Indien, au sud des Maldives. La surface totale protégée dans la réserve est d’environ 543 000 km2 (soit plus de 13 fois la superficie de la Suisse ou l’équivalent de celle de la France métropolitaine).

Ecrire un commentaire

L’entomologiste Henri-Pierre Aberlenc : « on peut tout ignorer des insectes, mais c'est se priver d'une composante fabuleuse du réel »

Lire l'article