Des indiens d’Amazonie prennent les ouvriers d’un barrage en otage

Près de 400 indigènes occupent depuis dimanche une centrale hydroélectrique au Brésil et pris une centaine d’ouvriers en otage, rapporte Reuters. Il n’y aurait jusque là aucun blessé. Les indigènes, munis uniquement de lances et d’arcs, dénoncent notamment la destruction d’un ancien site funéraire pour la construction du barrage de Dardanelos. Ce barrage situé sur la rivière Aripuana, dans la région Centre-Ouest du pays, devrait être opérationnel pour Janvier 2011. Les tribus impliquées réclament une compensation pour « l’énorme impact culturel, social et environnemental » du barrage, comme l’expliquait le chef local Aldecir Macaw à Globo 1. L’entreprise en charge du projet, Aguas de Pedra, a expliqué qu’elle attendait l’avis de l’agence des affaires indigènes (FUNAI) avant de lancer un programme de développement pour les communautés affectées.

Ecrire un commentaire

Le photographe animalier Laurent Baheux : « On n’a même pas besoin de tuer des éléphants pour les voir disparaître, il suffit de prendre leur place. »

Lire l'article