Des bactéries pour lutter contre la marée noire en Chine

La Chine va utiliser plus de 23 tonnes de bactéries mangeuses de pétrole pour lutter contre la marée noire qui touche le nord-est du pays suite à l’explosion de deux oléoducs au large du port de Dalian le 16 juillet dernier. Ce processus, appelé biotraitement, « utilise des microorganismes pour casser certaines molécules toxiques présentes dans les hydrocarbures et les transformer en des substances moins nuisibles », explique Terra Daily. C’est la première fois que la Chine a recours à ce procédé, utilisé pour la première fois lors de la catastrophe de l’Exxon Valdez en 1989.

Ecrire un commentaire

Un fabricant de voitures à hydrogène mise sur la "révolution verte" britannique

Lire l'article