Gazon maudit

Le gazon artificiel n’a plus la cote à New York. Très tendance Outre-Atlantique, ces tapis d’herbe synthétique ont remplacé la pelouse (la vraie ! ) et le bitume sur la plupart des terrains de sport et des aires de jeux. Surface praticable par tous les temps, d’entretien facile, pas cher, c’est, depuis quelques années, le revêtement plébiscité. Au grand dam des écologistes qui, selon le New York Times, auraient signalé, à plusieurs reprises, les risques sanitaires et environnementaux liés au plomb et à différentes autres toxines nécessaires à la fabrication du gazon artificiel. Sans compter les chaleurs extrêmes (jusque 60 degrés ! ) que ces surfaces dégagent en emmagasinant la chaleur du soleil.

Cette semaine, le maire de New York, Michael Bloomberg -qui veut faire de sa ville l’une des plus exemplaires en matière d’écologie- a signé un projet de loi exigeant une collaboration entre les parcs et les services de santé pour réaliser une étude approfondie sur la nocivité des matériaux qui entreront, à l’avenir, sur les terrains de jeux .Cette nouvelle loi stipule également qu’un comité consultatif devra se réunir pour réfléchir à des matériaux de remplacement. « Cela aurait dû être fait il y a dix ans, concède le maire. Avant que toute la ville ne soit exposée à ces substances toxiques.« 

Ecrire un commentaire

France Nature Environnement du Conseil Paritaire de la Publicité : « nous avons été déçus par la faible portée de nos revendications à l’encontre des entreprises »

Lire l'article