Moins de tabac, moins d’admissions dans les hôpitaux

L’interdiction de fumer dans les lieux publics en 2007 a conduit à une réduction des admissions pour des problèmes respiratoires liés au tabagisme, dans les hôpitaux de l’Arizona. Ce constat est le résultat d’une étude des chercheurs de l’université de l’Arizona qui ont comparé le nombre d’admissions pour des problèmes respiratoires avant et après l’interdiction. Ils ont aussi conclu que la mesure a permis d’économiser 16 millions de dollars en une année. « Les résultats montrent statistiquement une diminution importante des admissions hospitalières. Elles ont baissé de 13 % pour les infarctus du myocarde, de 14 % pour les accidents vasculaires cérébraux et 22 % pour l’asthme », rapporte le site Internet ScienceDaily du 23 mai.

Ecrire un commentaire

Malgré des améliorations, les pays européens échouent à répondre aux critères de qualité de l’air préconisés par l’OMS

Lire l'article