L’armée protège les pompes à eaux à Dhaka

Des militaires gardent les pompes à eaux à Dhaka, alors que la capitale du Bangladesh fait face à une pénurie d’eau. L’armée a été déployée suite à des manifestations de colère engendrées par le manque d’eau. Déjà en temps normal, la ville ne parvient pas à pomper les 2,2 milliards de litres d’eau dont elle a besoin, mais le manque de courant aggrave la situation. En effet, « Des coupures régulières d’électricité due à un manque chronique d’investissement dans le réseau électrique rendent impossible le pompage de l’eau. Dans le même temps, le niveau des eaux de surface a baissé à cause des températures élevées et du manque de précipitation », lit-on dans l’IRIN du 19 avril. Sur les 545 pompes dont les autorités disposent, seules 293 disposent de générateurs électriques.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article