Près d’un tiers des émissions de CO2 des pays développés proviennent des PED.

Une étude réalisée par la Carnégie Institution de Washington révèle que près d’un tiers des émissions de CO2 associées à la consommation de biens et de services dans les pays développés est en réalité émis en dehors des frontières de ces Etats. La France délocalise ainsi près d’un tiers de ses émissions. A l’inverse un pays comme la Chine, compte environ un quart de ses émissions pour des produits à destination de l’Occident. Pour Ken Caldeira, l’un des chercheurs qui a conduit cette étude, « les pays devraient donc mesurer leurs émissions de dioxyde de carbone pas seulement à l’intérieur de leurs frontières mais également en prenant en compte celles émises au cours de cycle de production des biens qu’ils consomment ». En effet, comme le souligne The Ecologist, en externalisant de la sorte leurs émissions, « les pays développés sous-estiment leur empreinte carbone réelle ».

Ecrire un commentaire

Californie : les célèbres vignobles de la Napa Valley en proie aux flammes

Lire l'article