De la nourriture à chat pour tuer les crapauds buffles en Australie

Des chercheurs de l’Université de Sydney pensent avoir trouvé un moyen de se débarrasser des crapauds buffles qui pullulent aujourd’hui en Australie. La peau du batracien sécrète un venin qui le protège des serpents ou crocodiles qui pourraient s’en nourrir : introduits en Australie dans les années 1930, les crapauds buffles ont ainsi proliféré au point de menacer la survie de nombreuses espèces endémiques australiennes. L’idée des chercheurs est de déposer de la nourriture pour chat près de leurs lieux d’habitation. Ils attirent ainsi des fourmis carnivores. Insensibles au venin des crapauds, elles peuvent s’en prendre à eux et notamment à leurs bébés. Terminés donc les clubs de golf, les battes de baseball ou le dioxyde de carbone – certains des moyens utilisés contre les batraciens qui pèsent jusqu’à 2 kilos. Pour Rick Shine, professeur et chercheur à l’Université de Sydney interrogé par The Guardian, « si un nid de crapauds est découvert par une colonie, celui-ci peut très vite devenir un véritable garde-manger pour les fourmis ».

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Jean-Claude VICHERAT

    vehicules électriques
    Je suis très surpris de l’aura autour des véhicules électriques car si ils ne rejettent pas de CO2 à l’échappement en aval le bilan est loin d’être aussi parfait.La production de l’électricité,son transport,ses transformations et son stockage en fond une énergie avec un rendement très inférieur ce qui est présenté au public.Les technologies actuelles pour la fabrication des batteries,et leurs traitement en fin de vie ne sont pas vraiment des plus écologique ni des plus rassurant pour l’avenir de notre environnement.

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article