Interdiction des engrais pour lutter contre le terrorisme

Le long de la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan, les engrais à base de nitrate sont désormais interdits car ils peuvent servir à fabriquer des bombes artisanales. Depuis novembre 2009 dans les régions tribales au nord-ouest Pakistan et depuis janvier 2009 du côté afghan de la frontière, cette mesure pénalise les fermiers qui s’en plaignent puisqu’ils ne peuvent plus s’en passer pour faire pousser du blé et du maïs, rapporte l’IRIN du 30 janvier. Des opérations militaires sont en cours dans ces régions depuis 2008 et des militants islamistes ont utilisé des engrais au nitrate pour fabriquer des explosifs. Un paysan pakistanais d’une quarantaine d’année, Mobeen Khan, explique que « sans les engrais, nous ne pouvons pas cultiver nos terres. Les récoltes sont déjà affectées. Nous essayons de sauver ce qu’on peut. Mais, on n’a pas seulement besoin de la récolte pour la vendre, mais aussi, avant tout, pour nourrir nos familles. Maintenant, il ne nous reste plus qu’à acheter des engrais plus chers aux contrebandiers. »

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article