Mettre un lapin dans son chauffage

À Stockholm, les carcasses de lapins servent à produire de l’énergie. En effet, des milliers de ces animaux sont abattus tous les ans pour éviter qu’ils ne ravagent les espaces verts publics. Tommy Tuvunger, l’un des chasseurs employés par la municipalité, explique à la BBC que leurs carcasses sont incinérées pour produire de l’énergie : « les lapins posent un grave problème. Une fois qu’on les a tués, on les congèle. Lorsqu’on en a suffisamment, le client vient emporter les dépouilles. » En 2008, près de 6000 lapins ont été ainsi tués. Ces dernières sont apportées à la centrale à biomasse de Karlskoga où elles sont broyées et mélangées à des débris de bois et d’autres déchets organiques pour obtenir de la chaleur. Pour la directrice de la centrale, il s’agit d’un bon moyen de traiter le problème des déchets animaliers, mais cette pratique choque les défenseurs des animaux.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Romain Desbois

    des animaux comme combustible
    C’est une absurdité sans nom, alors que les habitants pourraient s’en nourrir (bien que je sois végétarien). De plus les corps sont de très mauvais combustibles, étant composés de 90% d’eau.
    J’ai du mal à croire cette info.
    La vie, la souffrance de l’autre est niée. C’est du spécisme! Le spécisme est à l’espèce ce que la racisme est à la race!
    Mais en France l’on fait autant. Pour éviter que le prix de la viande de veau chute, étant donné la sur production de veau, la France jette, tous les ans, des centaines de carcasses de veau dans les fours des cimenteries.
    Et l’on nous fera pleurer sur la faim dans le monde, en accusant au passage les agrocarburants!

En Californie, un séquoia se consume encore après un feu de forêt de l'été 2020

Lire l'article