Publication de la première étude sur la mortalité des jeunes dans le monde

L’organisation mondiale de la santé (OMS) vient de rendre publics les résultats de la première étude sur la mortalité des 10-24 ans dans le monde. Chaque année, 2,6 millions de jeunes meurent et 97% d’entre eux vivent dans des pays en développement. Les principales causes de ces décès sont « les accidents de la route, les complications au cours de la grossesse et de l’accouchement, le suicide, la violence, le VIH/Sida et la tuberculose », lit-on dans un communiqué de l’OMS du 11 septembre. La plupart de ces morts pourraient être évitées grâce à des politiques de prévention, de sécurité routière, d’éducation sexuelle et une plus grande reconnaissance de l’autonomie des jeunes. Les jeunes représentent près de 30% de la population mondiale, soit 1,8 milliard de personnes. « Les jeunes sont en pleine transition entre l’enfance et l’âge adulte – en passe de devenir des membres productifs de la société – mais ils sont souvent laissés pour compte », souligne Daisy Mafubelu, sous-directeur général de l’OMS, en charge de la santé familiale et communautaire, avant d’ajouter qu’il faut les aider « à éviter des comportements à risques qui peuvent leur coûter la vie. »

Ecrire un commentaire

Primaire écologiste : Jadot et Rousseau au second tour, deux lignes s'affrontent

Lire l'article