Le changement climatique menace les plantations de café en altitude

Avec le changement climatique, un ravageur des fruits du caféier, le scolyte ou Hypothenemus hampei Ferrari, un ravageur, va étendre son champ d’action aux plantations de café situées en altitude, d’après une étude publiée lundi 3 août dans Public Science Library. Déjà présent à des altitudes plus basses, ce ravageur peut infester jusqu’à 96% des plantations et causer de pertes d’exploitations substantielles, d’après le Coffee Research Foundation de Nairobi. Les scientifiques affirment que c‘est la plus grande menace sur les plantations de café du pays. « Au Kenya, le scolyte sera à même de survivre et de s’adapter à de plus hautes altitudes grâce au changement climatique. Dans ces régions, les planteurs n’ont pas l’expérience de ces ravageurs et ils ne devraient pas rencontrer leurs prédateurs naturels », peut-on lire dans le quotidien kenyan Daily Nation du 4 août. Les scientifiques préconisent aux planteurs de café de maintenir les caféiers à proximité des arbres et à l’ombre où les prédateurs du scolyte se développent plus facilement.

Ecrire un commentaire

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article