La disparition des algues s’accélère

Les algues marines disparaissent à un rythme inégalé. C’est ce que révèle la première étude mondiale sur le sujet, dirigée par l’université James Cook de Townsville (Australie). 7% de ces algues disparaissent chaque année depuis 1990. Ce chiffre était de seulement 1% avant 1940. Au total, près d’un tiers des algues marines mondiales s’est ainsi éteint depuis la fin du XIXe siècle. Les chercheurs attribuent ce phénomène à l’urbanisation des côtes et au déclin de la qualité de l’eau ; ils redoutent une crise majeure des écosystèmes côtiers. « Avec la perte de chaque prairie (d’algues), se perdent aussi les services de l’écosystème fournis aux poissons et aux crustacés qui dépendent de ces milieux pour vivre », avertit le Dr Robert Orth, co-auteur de l’étude, dans ScienceDaily. Par leur capacité à absorber de grandes quantités de CO2, les algues jouent aussi un rôle dans la lutte contre les changements climatiques.

Ecrire un commentaire

Grèce: des flamants roses périssent après avoir ingurgité des plombs de chasseurs

Lire l'article