Les Etats-Unis oublient la dette de l’Indonésie si elle protège ses forêts

Les Etats-Unis sont d’accord pour effacer une dette de 30 millions de dollars que l’Indonésie a envers eux. En échange, celle-ci doit s’engager à protéger les forêts de l’île de Sumatra, explique un article du Wall Street Journal le 1er juillet 2009. Sur huit ans, l’Indonésie devra donc verser une somme équivalente sous forme de subventions à des programmes de conservation de 13 forêts sumatranaises en danger. Une aide supplémentaire de 1 million de dollars sera versée par Conservation International, une organisation américaine de protection de la nature. « C’est un immense encouragement pour le peuple et la vie sauvage de Sumatra », déclare Jatna Supriatna, vice-président de Conservation International Indonesia, « qui est la preuve d’une politique prévisionnelle menée par les Etats-Unis ». Il s’agit du plus important échange dette contre nature jamais organisé par le gouvernement américain. Sumatra est une île où vivent des espèces menacées telles que des rhinocéros blancs, des orang-outans, des tigres, etc. Avec son fort taux de déforestation, l’Indonésie est le troisième plus gros émetteur de gaz à effet de serre après les Etats-Unis et la Chine.

Ecrire un commentaire

Entretien avec Cyril Dion sur le climat : « l’inertie des systèmes politiques et le poids des intérêts privés ont empêché les changements, c’est un problème de système démocratique défaillant face à l’urgence écologique.»

Lire l'article

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article