Création de zones humides en Cisjordanie

Des écologistes israéliens ont débuté la création de marécages artificiels près du village palestinien d’Um a-Rihan en Cisjordanie. Ces zones humides vont servir à épurer naturellement les eaux utilisées pour l’agriculture, rapporte le Jerusalem Post du 28 juin. Le village abrite une cinquantaine de familles qui n’avaient jusqu’à présent accès ni à l’électricité ni aux systèmes d’épuration des eaux. Le marais artificiel se compose de deux bassins. Le premier collecte les déchets présents dans l’eau. Puis, dans le second s’effectue le processus naturel de putréfaction qui épure l’eau. Des revêtements en plastique ainsi que des plantes empêchent l’eau d’infiltrer la nappe aquifère et assurent la décomposition des matières. « Comme cette technologie ne nécessite ni énergie électrique ni entretien et fournit de l’eau pour les cultures, elle peut parfaitement s’adapter à la majorité des villages de Cisjordanie », affirme l’administrateur civil de l’armée israélienne pour la zone.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article