Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Effet inattendu du trou de la couche d’ozone

Le trou de la couche d’ozone affaiblit le puits de carbone de l’océan Antarctique, selon le New Scientist du 26 juin 2009. L’absorption de carbone par l’océan Antarctique a en effet diminué de 2,5 milliards de tonnes entre 1987 et 2004, ont montré des biologistes de l’Université Paris VI. Cette diminution s’explique, selon eux, par la chute de la quantité d’ozone stratosphérique et par l’augmentation simultanée des gaz à effet de serre. En perturbant les rayonnements solaires, ces phénomènes intensifient la force des vents qui soufflent sur les eaux de l’Antarctique. Or, les vents font remonter les eaux profondes, riches en carbone, vers la surface. « Nous nous attendions à cette transition vers un régime plus venteux, mais c’est arrivé beaucoup plus vite que prévu, probablement à cause du trou dans la couche d’ozone », explique Andrew Lenton, biologiste et auteur de l’étude. Saturé en carbone, l’océan Antarctique peut donc absorber moins de CO2 atmosphérique.« Ce résultat illustre la complexité des liens de cause à effet existant sur Terre ».

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Panthael

    Réponse
    La nature nous prouve tous les jours que les scientifiques que nous qualifions de ‘pessimistes’ pourraient largement être qualifiés de ‘grands optimistes’.

    Alors ne parlons pas de ceux qui nous disent que tout ceci n’est que foutaises !