Une taxe pour nettoyer les mégots

La municipalité de San Francisco dépense 10,7 millions de dollars pour nettoyer des mégots jetés dans les caniveaux et les canalisations. Pour compenser ces coûts de nettoyage, le maire de la ville, Gavin Newsom, propose d’instaurer une taxe de 33 cents sur les paquets de cigarettes, rapporte le New York Times du 19 mai. Le filtre des mégots de cigarettes n’est pas biodégradable, ceux-ci composent le quart des déchets retrouvés dans les lieux publiques. Cette taxe permettrait aussi de maintenir des emplois en cette période de crise et de limiter le déficit budgétaire de la ville. La proposition suscite l’opposition des fabricants, et le porte-parole de Reynolds, la seconde entreprise de cigarette du pays, déclare : « évidemment les gens doivent respecter les lois sur les déchets. Mais nous sommes opposés à toute nouvelle taxation des fumeurs pour ça. »

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • ParisBali

    Plutôt d’accord
    Je dirais que c’est une idée sensée. Les non-fumeurs n’ont pas à trinquer pour les déchets liées aux cigarettes. Le chiffres de 25% est impressionnant.
    Il est temps de prendre en compte le coût que représente cette industrie pour la société.

    Plutôt que de faire supporter le prix de 0,33 dollars uniquement par les fumeurs, on pourrait envisager que les industries criminelles qui vendent leur marchandises à leurs clients captifs en prennent en charge également une partie ?

    Note : je me considère comme fumeur, et consentant (pas une victime des méchants producteurs de tabac).

    • jean louis 33

    taxe fumeurs
    tres bonne idee il suffit de voir l entree des magasins et les cafes pour se rendre comte de l incivilite des fumeurs qui ne prennent meme pas la peine de jeter leurs megots dans les cendriers quand il y en a

Malgré des améliorations, les pays européens échouent à répondre aux critères de qualité de l’air préconisés par l’OMS

Lire l'article