Les élevages de crevettes nuisent aux réserves d’eau potable

Dans la région de Satkhira au sud-est du Bangladesh, le développement des fermes de crevettes contamine les réserves en eau douce. L’élevages de ces crustacés rapporte plus d’argent que les cultures traditionnelles, mais participent à la salinisation des réserves d’eau douce, rappelle le New Scientist du 25 avril dans un article consacré au photographe bangladais Munem Wasif. Celui-ci a notamment pris des photos d’habitants « conduisant leurs barques dans la boue durant 3 heures pour récupérer de l’eau », rapporte le journal. Cet élevage bénéficie à une minorité et se traduit pour le reste de la population par un accès plus difficile à l’eau. Au Bangladesh, les problèmes liés à l’eau sont déjà multiples : érosion des littoraux, inondations fréquentes et contamination de ses eaux par l’arsenic présent naturellement dans le sol.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article