Suicides massifs d’agriculteurs indiens endettés

Plus de 1.500 fermiers se sont suicidés en quelques semaines dans l’État agricole de Chattisgarh, en Inde, après avoir été ruinés. C’est l’endettement des paysans associé à la pénurie d’eau, due aux très faibles pluies, qui a déclenché cette vague de suicides, relate le Belfast Telegraph du 15 avril 2009. « Le niveau des nappes est descendu à plus de 75 mètres, alors qu’il y a quelques années, il était à 12 mètres », explique Shatrughan Sahu, un villageois de la région. « La majorité des fermiers ici sont endettés, seul Dieu peut sauver ceux qui n’ont pas de puits », ajoute-t-il. Selon Bharatendu Prakash, de l’Association de l’agriculture biologique indienne, « les créanciers encouragent les prêts, mais n’offrent aucune échappatoire en cas de mauvaise récolte ». Alors que le gouvernement indien prône le développement économique grâce, entre autres, à la culture d’OGM, les aires forestières diminuent et de nombreux barrages sont construits. Des activités qui contribuent à faire baisser toujours plus le niveau des nappes phréatiques.

Ecrire un commentaire

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article