Le cycle de l’eau menacé par les feux de forêt

Les destructions répétées par le feu de la plus grande forêt du Kenya vont réduire l’approvisionnement en eau de la région de la Vallée du Rift. Les forêts captent l’eau des pluies, participent à l’épuration des eaux et alimentent les cours d’eau. Ces dégradations risquent de coûter 300 millions de dollars par an si la forêt continue à se réduire, explique le PNUE dans un communiqué du 25 mars alors que les incendies continuent de ravager les forêts dans le pays. Cette forêt appelée Mau Forest Complex recouvre 400.000 hectares et fournit de l’eau à une douzaine de rivières et au Lac Victoria. « Ces feux de forêts interfèrent avec la déforestation. Il va se produire des modifications dans le microclimat qui auront des effets sur les récoltes de thé et d’autres produits dans la région », explique Henry Ndede, coordonnateur local du PNUE. Le gouvernement kenyan a dû suspendre un projet hydroélectrique de 260 millions de dollars suite à ces feux et craint les effets de cette dégradation de l’environnement sur l’agriculture, la pêche, le tourisme et la fourniture d’énergie.

Ecrire un commentaire

Brigitte Gothière, directrice de L214, explique pourquoi recourir à un Référendum d’Initiative Partagée pour défendre les animaux et interdire les élevages intensifs en France en 2040

Lire l'article