Le nettoyage du lac Managua

Après 10 ans de travaux, la capitale du Nicaragua vient de se doter de sa première usine de retraitement des eaux usées afin de nettoyer les eaux du lac Managua. « Pendant 82 ans, nous avons transformé le plus grand lac d’Amérique centrale en gigantesques toilettes. Chaque jour, nous l’avons empoissonné avec des tonnes d’excréments et de déchets ; au rythme actuel, il faudra au moins 50 ans pour effacer tout ça », résume un écologiste nicaraguayen Jaime Incer Barquero, dans un article publié le 16 mars par IPS. En effet, les autorités avaient décidé en 1927 de rejeter toutes les eaux usées sans traitement dans le lac en attendant la construction d’un nouveau réseau d’égouts, mais ce n’est qu’en 2007 qu’il a été achevé. Cette usine de traitement bactériologique des eaux a coûté 85,5 milliards de dollars payés par la banque interaméricaine de développement, l’Union Européenne et le gouvernement du Nicaragua et doit permettre de nettoyer progressivement les eaux de ce lac de 1 040 km2. Environ 80 % des sources d’eau sont considérées comme polluées.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • anne-marie Compte

    les effluents de teinture des jeans étaient-ils dépollués, eux ?

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article