Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Un plan pour tripler l’énergie solaire dans le monde

Cette vidéo de Climate Reality annonce d’emblée la couleur. Un plan de plusieurs milliards de dollars, appelé The International Solar Alliance, souhaitent tripler la couverture en énergie solaire dans le monde. L’objectif de ce plan mené par l’Inde ? Atteindre 1.000 gigawatts d’énergie solaire supplémentaires d’ici 2030.La plupart des pays qui accueilleront les structures – panneaux solaires et autres pompes solaires – sont tropicaux car ils bénéficient d’un ensoleillement maximal. La France a déjà engagé un milliard d’euros dans ce projet.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Les Indiens, jusqu’ici champions de la production électrique à partir de la combustion de la houille, le pire des combustibles en termes d’émission de gaz à effet de serre, seraient-ils enfin devenus raisonnables en coordonnant leurs actions avec l’aide des français ?

    Quoi qu’il en soit, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. Produire l’électricité plus intelligemment est certes très important mais dans un premier temps, le plus urgent pour solutionner le problème mondial de l’énergie est de la consommer moins sottement grâce à la « Solar Water Economy ».

    La PPE commence à réaliser cela mais pour comprendre exactement de quoi il s’agit et agir avant qu’il ne soit trop tard, je ne saurais trop conseiller les lecteurs de GOODPLANET de lire le livre
    « La chaleur renouvelable et la rivière » Voir

    https://www.dropbox.com/s/hy9id995mwqd2mi/Epub42P.pdf?dl=0
    mot de passe pour lecture : ENIS

    Balendard juin 2018

    • Claude Courty

    Qu’est-ce qui explique la préférence du solaire (et de l’éolien) alors qu’à l’horizon 2025 une partie significative des Pays-bas sera alimentée en électricité à partir des matières premières accessibles et quasi inépuisables que sont l’eau et le sel, cela sans pollution industrielle, matérielle ou visuelle ? Voir à ce sujet « Du sel dans mon moteur ».

    • Merci bien pour l’info a Mr Courty
      Je viens de parcourir les textes de ce moteur à eau salée

      Ajouter un électrolyte dans le réservoir de ce moteur à eau salée ne devrait pas poser problème mais il faudra bien que l’on sache quelle est sa composition, son coût au litre et combien il faut en rajouter à l’eau salée pour que cette dernière puisse effectivement motoriser ce type de moteur.
      Si cet électrolyte n’est pas trop onéreux et véritablement disponible en grosse quantité dans la nature, alors un centre de recherche à l’échelle mondiale un peu comme celui qui a été créé à Cadarache pour ITER devrait je pense immédiatement être ouvert.
      Cette découverte américaine serait alors en compétition directe avec le stockage de l’energie électrique par l’hydrogène évoqué dans mon livre. Toujours est-il que si une
      énergie de 120 kWh est stockée dans le réservoir de cette voiture e-Sportlimousine on peut aisément imaginer l’utilité d’un moteur pour entraîner le compresseur des pompes à chaleur et soulager le voltaïque voire même se substituer à celui-ci

Solastalgie et thermomètre mouillé : quand le réchauffement climatique change le langage

Lire l'article