Refuser de faire des enfants au nom du climat

Le collectif anglais BirthStrike appelle à la grève des utérus pour interpeller sur l’urgence climatique. Dans ce documentaire Arte, Blythe Pepino, activiste au sein d’Extinctions Rébellion et Fridays for Future, s’explique sur les motivations qui l’ont poussé à faire naître le collectif BirthStrike. Le climat est une cause qui nécessite, selon elle, des sacrifices personnels dont celui de ne pas envisager d’être mère: «est-il responsable d’avoir des enfants dans un monde voué à sa perte à cause de la crise climatique ?» Pour les membres de ce mouvement, le désir d’enfant est devenu un dilemme éthique et public.

Ce documentaire de 30 minutes est disponible jusqu’au 17/07/2023.

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Francis

    Il y a parfois une bonne nouvelle: les cons ne se reproduisent pas !!!!!

    • Méryl Pinque

    A Francis : sauf que ce sont précisément les imbéciles qui se reproduisent.
    Des études ont abondamment démontré que plus les gens (les femmes en l’occurrence) étaient intelligents et conscients des problèmes (écologiques notamment), moins ils faisaient d’enfants.

    • Michel CERF

    Si les cons ne se reproduisaient pas ils ne serait pas aussi nombreux !!!

    • Peter Welcome

    Au contraire, nous qui sommes profondément écologistes avec ma femme, nous avons fait pleins d’enfants, et nous les élevons chaque jour dans le respect de l’écologie. Alors écologistes, au contraire de ces personnes qui n’emploient vraiment pas les bons moyens pour faire avancer la cause, FAITES DES ENFANTS, beaucoup d’enfants, ensemble créons les futures générations écologistes. Sinon vous laisserez les clés du camion à des populations qui n’en ont rien à cirer de l’écologie. Ce n’est pas à l’école ou en politique que l’écologie va pouvoir progresser, c’est au quotidien, chaque jour. C’est un changement de mentalité, et il n’y a qu’en mettant au monde vous-même des futurs citoyens écologistes que ça pourra marcher, sinon vous mourrez seuls avec vos idées. Comme Blythe Pepino. Et scientifiquement, il est prouvé que ne pas faire d’enfants ne réduit en rien la pollution écologique, ça n’a rien à voir. Le choix de ne pas faire d’enfants est tout à fait respectable, mais l’argument écologique ne tient pas, bien au contraire !

    • Peter Welcome

    Avec ma femme nous sommes profondément écologistes, et chaque jour nous élevons nos 5 enfants dans le respect de l’écologie, car c’est au quotidien que l’écologie s’apprend, dès le plus jeune âge. Et c’est comme ça que les choses pourront durablement changer. Alors au contraire, écologistes, FAITES DES ENFANTS, beaucoup d’enfants, sinon vous laisserez les clés du camion aux gens qui se fichent de l’écologie, et il y en a. Blythe Pepino se trompe complètement de méthode et mourra seule avec ses idées, sans passer le flambeau à personne. Et scientifiquement il est prouvé que ne pas faire d’enfant ne réduit en rien la pollution. Ne pas faire d’enfant est un choix tout à fait respectable, chacun est libre, mais l’argument écologique ne tient pas la route, bien au contraire, si vous êtes écolo, faites des enfants, car le comabt écologique c’est à la fois au quotidien et sur le long terme, en mettant au monde les citoyens écologistes de demain !

Antarctique : un important glacier pourrait atteindre un point de non-retour et provoquer une montée des eaux de 3 m !

Lire l'article