Quelques conseils pour limiter l’impact environnemental du masque

Aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien, les masques sont pourtant un fléau pour l’environnement. C’est notamment le cas des masques jetables, que l’on croise parfois par terre dans la rue, et que l’on retrouve déjà sur les plages et dans les océans. À titre d’exemple, si l’ensemble de la population du Royaume-Uni utilisait un masque jetable par jour pendant 1 an, cela équivaudrait à la production de 125 000 tonnes de déchets. Interviewés par Brut, Teresa Domenech et Keiron Roberts, 2 chercheurs basés au Royaume-Uni, nous expliquent comment limiter l’impact environnemental du masque.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • THERON

    coordonnees personnelles ecrites sur le masque avant utilisation

    • Méryl Pinque

    Je n’achète que des masques en tissu.
    Une loi pour protéger la nature devrait interdire les masques jetables qu’on retrouve absolument partout !

Carola Rackete, du sauvetage des migrants à la défense de la forêt

Lire l'article