Quand Bill Gates anticipait le risque épidémique

«Si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes au cours des prochaines décennies ce sera probablement un virus hautement contagieux plutôt qu’une guerre». Dans ce Ted talk filmé en 2015, soit un an après l’éruption d’Ebola en Afrique, Bill Gates insiste sur l’urgence de prévoir l’émergence d’une pandémie et de mettre en place des bonnes pratiques : planification de la recherche de vaccins et formation d’un plus grand nombre d’agents de santé.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Pas besoin de s’appeler Bill Gates pour deviner que nos pratiques alimentaires spécistes et criminelles (chair animale) sont à l’origine de ce Covid-19 comme elles le furent déjà pour le SRAS, le MERS, la grippe espagnole avant eux et tant d’autres virus.
    On sait pertinemment que les espèces animales sont des réservoirs à virus et que le fait de confiner des animaux dans des élevages ou des marchés de viande comme à Wuhan en Chine, origine du Covid19, présente un risque sanitaire majeur.
    Mais contrairement à ce qu’affirmait Hobbes, qui établissait que la raison, soi-disant « propre de l’humain », était le calcul des conséquences, l’humanité apparaît justement comme bien peu rationnelle et ne calculant jamais les conséquences de ses actes.
    Sinon notre espèce serait devenue végane depuis longtemps.

    • Hernan

    C’est assez incroyable. Stephen Hawking disait aussi peu avant de mourir que les Virus étaient plus dangeureux que la guerre classique. Et c’est justement ça qui me plait de la présentation de M. Gates: qu’il mets les militaires à l’honneur… ces mêmes militaires que la presse punit lors des désastréuses marches de GJ…!!

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C est impossible sans mesures radicales immédiates, prévient l'ONU

Lire l'article