Plus de 200 millions de migrants climatiques d’ici 2050

À l’occasion de la COP26 qui se tient à Glasgow en Écosse, Antonio Vitorino, Directeur Général de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), revient en vidéo sur les objectifs et les enjeux des négociations climatiques. Il affectera les conditions de vies de nombreuses personnes dans le monde, entrainant des déplacements de populations. Déplacés internes, migrants ou réfugiés climatiques seront une réalité d’ici la moitié du siècle. « Plus de 200 millions de personnes pourraient être des migrants climatiques internes d’ici 2050 », affirme, Antonio Vitorino de l’OIM. Il invite tous les acteurs de la planète à se mobiliser pour agir contre le changement climatique et ses conséquences sur les populations les plus vulnérables.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Michel Cerf

    DIEU l’*entende !

L'ouragan Ian crée des inondations "catastrophiques" en Floride

Lire l'article