Ne pas voir la pauvreté

Dans cette vidéo de 2016 Petite fille seule : vous arrêteriez-vous ? Beaucoup de gens ne l’ont pas fait de l’UNICEF, une petite fille est tour à tour habillée comme une fillette aisée ou pauvre, et les réactions des passants à son égard changent radicalement.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Claude Courty

    Manipulation aussi romantique qu’éhontée de l’opinion, prouvant seulement que la pauvreté se banalise … avec l’aide des medias et d’une compassion dévoyée.

    Ainsi se manifeste le caractère inéluctablement pyramidal d’une société dont les membres toujours plus nombreux, depuis qu’elle existe, ont pour fonctions premières de consommer et de produire. Il en résulte un enrichissement collectif incessant, ayant fait que la pyramide sociale se soit développée juqu’à l’atrophie et continue de le faire ; son sommet s’éloignant toujours plus de sa base, et les inégalités sociales que cet écart exprime s’accroissant inéluctablement d’autant.

    L’augmentation incessante de la population, est actuellement de l’ordre de 280 000 individus chaque jour (cf. estimations de l’ONU et de l’INED), soit près de 100 millions par an. Ne pas en tenir compte, c’est être sommairement obsédé par une archaïque lutte des classes, au point, d’une part d’ignorer que richesse et pauvreté sont des données relatives, et d’autre part traiter d’inégalités sociales en se livrant aux pires amalgames.

    Pour plus de précisions, visiter le blog“Abominable Pyramide sociale” et/ou lire “Précis de pyramidologie sociale”.

Sarah Durieux, directrice de Change.org France : «l’activisme, ce n’est pas juste changer le monde, c’est aussi se changer soi-même»

Lire l'article