Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Mais que veut bien dire le «sans filtre» d’Emmanuel Macron ?

En avril 2019, avant que ne débute la Convention Citoyenne pour le Climat, Emmanuel Macron s’engage à soumettre le travail des citoyens tirés au sort « sans filtre » au vote du Parlement, à référendum, ou à application réglementaire directe. Depuis, les interventions du président jettent le doute sur ce qui se cache derrière cette expression, provoquant incompréhensions et frustrations. Problème de définition ? Jeu sur les mots ? Manœuvres politiques ? Dans cette vidéo, Brut revient sur la polémique.

À noter, début janvier, la Fondation GoodPlanet et Yann Arthus-Bertrand publieront un livre CAP2030 Une décennie pour changer le monde, livre de 220 pages qui revient sur la Convention Citoyenne pour le Climat, sa genèse, son fonctionnement, ses propositions et son impact aux éditions Michel Lafon.

A lire aussi : Grégoire Fraty, un des 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat à propos de l’annonce du référendum sur le climat : « un bon signal tant démocratique que climatique » 

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Jean Grossmann

    Pour les raisons évoquées par Bernard Werber il est difficile de se faire comprendre

    Et ceci qu’il y ait ou non un filtre sur le circuit Voir à ce sujet

    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/Introduction.pdf

    • michel CERF

    On chipote sur les mots , ce qui compte c’est le résultat .

    • Bars

    On a l’impression que l’objectif de nos gouvernants est de gagner du temps car pour le moment les décisions importantes ne sont pas prises… alors que les diagnostics sont faits et que beaucoup de solutions existent.

"Notre patrie brûle" : en Sibérie, des bénévoles au front des feux de forêts

Lire l'article

"Je vais mourir sous cette chaleur" : Athènes confrontée à une nouvelle canicule

Lire l'article