Les îlots de chaleur urbaine

NASA | Urban Heat Islands

En raison du revêtements du sol, des constructions et de leurs impacts sur leur environnement, la température en ville est plus élevée. Cette élévation dépend de la taille de la ville et de son organisation. Cela se répercute sur la santé (maladies cardiovasculaires et asthme) et sur la consommation d’énergie nécessaire à la climatisation, par exemple.

Source: NASA

Ecrire un commentaire

Les canicules ont coûté entre 22 et 37 milliards d'euros depuis 2015, selon une étude

Lire l'article

195 pays se penchent sur des prévisions climatiques cruciales pour le succès de la COP26

Lire l'article