L’Arctique, émetteur de gaz à effet de serre

En Arctique, des gaz à effet de serre se frayent un chemin entre les fissures de la glace. En survolant les parties les plus inaccessibles de l’Arctique, des chercheurs de la NASA ont repéré de vastes zones de permafrost en train de dégeler. La fonte du permafrost, accélérée par le dérèglement climatique, libère du méthane (CH4), un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2). Aujourd’hui, nous savons que l’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que n’importe quel autre endroit sur terre. Dans ce reportage, la chaîne Actu de Science a rencontré des scientifiques qui travaillent sur des millions de sources de méthane en Arctique.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Michel CERF

    Le grand désastre écologique est là et se ne sont pas les visions optimistes et négationnistes de JP Bardinet qui vont améliorer la situation .

    • DAOUD

    Bonjour !
    ce n’est qu’un début ! comme dit l’adage: bonjour les dégâts A+

Tempête Barbara : un mort, moins de 10.000 foyers toujours privés d'électricité

Lire l'article

Carola Rackete, du sauvetage des migrants à la défense de la forêt

Lire l'article