La fin des terrasses chauffées à Rennes

Symbole du café à la française, les terrasses chauffées cachent un coût écologique considérable… D’après le cabinet de conseil Carbone 4, le bilan carbone d’une terrasse équipée de quatre braseros au gaz, allumés à pleine puissance pendant huit heures, équivalait à celui d’un trajet de 350 km en voiture. Rennes (Ille-et-Vilaine) est la première ville de France à interdire les terrasses chauffées pour limiter le gaspillage énergétique. Des discussions similaires ont lieu dans d’autres villes. À Paris, le sujet sera à nouveau au menu du conseil de Paris dès le début de l’année 2020. Brut nous explique en vidéo.

Ecrire un commentaire

La banquise de mer tarde à se reconstituer en Arctique

Lire l'article

New Delhi s'étouffe sous un épais brouillard de pollution

Lire l'article