Chrysalis : faire du carburant avec des déchets plastiques

Pour réduire l’usage des énergies fossiles, l’association Earthwake a conçu une machine nommée Chrysalis, capable de produire du diesel à partir des déchets plastique chauffés à très haute température. Ce diesel alimente ensuite les camions bennes de la ville de Puget-Théniers dans les Alpes-Maritimes. La machine produit également un gaz qui est stocké pour chauffer la machine et ainsi réduire ses besoins en énergies. Samuel LeBihan, fondateur de l’association, revient sur le sujet pour Actu-Environnement.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Camugliani

    Ça fait rêver à la première écoute de cette information . Mais combien d’énergie sera dépensé pour la transformation ( très haute température) .
    Et que deviennent les fumées de combustion certainement plus nocives que les fumées d’énergie fossiles. Faut il perdre notre planète pour prendre conscience que nous n’en avons qu’une ?

Philippe Bihouix :  « la vraie ville "smart", c’est celle qui repose avant tout sur l’intelligence de ses habitants »

Lire l'article