Incendies en Australie, suivez la situation

Ces Français qui ne prennent plus l’avion pour préserver la planète

L’avion, le mode de transport le plus polluant, fait polémique. Dans ce reportage, France 2 se penche sur l’action des militants écologistes qui luttent contre le transport aérien. Afin de préserver l’environnement, certains Français privilégient des destinations plus proches, accessibles en train, quitte à abandonner leurs rêves de voyages à l’autre bout du monde. Ce mouvement, né en Suède, porte un nom « flygskam » qui signifie la honte de prendre l’avion. Certaines compagnies aériennes, comme Air France, ont décidées de compenser leurs émissions de CO2 via le financement de projets écologiques.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Julien

    Belle initiative, mais qui peut se le permettre? Le train est bcp plus cher, il faut coordonner au niveau européen pour rendre les trains plus accessibles. Aussi, attention lorsque la jeune fille dit qu’elle a prit des ferries pour aller en Grèce: ils sont aussi très polluant!

    • Claude Renaud

    Il n’y a que les Cies aériennes pour dire que le trafic aérien ne représente que 2% des gaz à effet
    de serre. En réalité on est plus proche des 5 à 6 %, sans parler de la pollution induite par le
    tourisme de masse qu’il permet, avec plus d’hôtels, de piscines, de golfs, de location de 4X4 et
    de vol en hélicoptère pour visiter les sites.
    Quant à la compensation carbone en plantant des arbres, c’est un leurre. La pollution des avions,
    c’est maintenant, et la compensation carbone en plantant des arbres, dans 50 ans. Et l’urgence
    elle est maintenant. Il faut choisir.
    Je vous conseille de lire l’article sur la sécheresse au Chili. C’est ce qui nous attend en France dans
    quelques années. Nous en avons déjà les prémices.

En Antarctique, multiplication inquiétante de records de chaleur

Lire l'article