615 histoires sur l’engagement : la vie dévouée aux chimpanzés de Jane Goodall

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

jane gododall

Jane Goodall tprend la main d’un primate dans un refuge. © AFP PHOTO/Hector RETAMAL / AFP PHOTO / HECTOR RETAMAL

 Préservation des chimpanzés et des forêts. Une vie dévouée aux chimpanzés. C’est en 1960, à tout juste 23 ans, que le Dr. Jane Goodall embarque pour l’Afrique afin de conduire une étude  révolutionnaire sur les chimpanzés à l’état sauvage. Elle fait des découvertes scientifiques déterminantes : les chimpanzés ne sont pas herbivores mais omnivores et surtout, ils fabriquent leurs propres outils pour pêcher leur nourriture dans les nids de termites. Une faculté que l’on pensait jusqu’à présent uniquement humaine. « Il faut désormais redéfinir l’Homme, redéfinir l’outil, ou accepter le chimpanzé comme humain » a écrit la chercheuse. Maintenant âgée de 81 ans, cette célèbre primatologue, envi¬ronnementaliste et messagère de la paix des Nations Unies a dédié sa vie à la nature, aux animaux et à l’écologie grâce au centre de recherche de Gombe Stream, et à l’institut Jane Goodall. Elle se bat pour préserver l’habitat des chimpanzés et d’animaux qui seraient autrement condamnés à l’extinction. Jane Goodall estime que : « tout le monde peut faire de la Terre un monde meilleur. »

www.janegoodall.org

engagement

Un des 615 portraits présents dans cet ouvrage de la fondation GoodPlanet.

 

Media Query: