Les manchots migrent pour s’adapter au changement climatique

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

manchots

Des Manchots royaux sur l’île de la Possession dans les Terres australes et antarctiques françaises.© AFP PHOTO / SOPHIE LAUTIER

Les colonies de manchots changent de lieu de pêche et de reproduction en raison de la diminution des glaces en Antarctique. Habituellement, pour se reproduire et pêcher, les manchots empereurs établissent leur colonie sur la banquise, mais la glace de mer se forme plus tardivement en raison de la hausse des températures. Cette situation pousse alors les manchots à s’installer sur les barrières de glace, immenses falaises qui assurent la jonction entre la mer et le continent, à proximité de leur lieu de pêche.

« Ces oiseaux charismatiques vivent habituellement sur la banquise car elle leur simplifie l’accès aux eaux dans lesquelles ils chassent. Quand en 2011 et en 2012 la banquise s’est formée un mois après la saison de la reproduction, les manchots se sont installés sur les barrières de glace flottantes à proximité pour pouvoir nourrir leurs petits, relate Peter Fratwell, chercheur au British Antarctica Survey. Ce chercheur, spécialiste des manchots a conduit une étude sur le sujet publiée dans la revue PloS One. Ce qui est particulièrement surprenant c’est de voir les manchots escalader ces murs de glaces, qui peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de haut. C’est une opération délicate pour les manchots qu’on imagine souvent très maladroits en dehors de l’eau. »

Media Query: